[table][tr][td width=500px]
[center]RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Nul ne pénètre ici sans notre permission ... [Isis P.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Administratrice ~ Ange Gardien ~


PSEUDO : Nat'
MESSAGES : 788
AGE DU JOUEUR : 34
COPYRIGHT : Calli & Tumblr
AVATAR : Diane kruger

JOB : cheffe de la Mafia russe
APPARTENANCE : Ma meute
CAPACITES : Lycanthropie et Elodoth
MOOD : arriviste et instable

NIGHTSIDE
INVENTAIRE:
CARNET DE RELATION:
MessageSujet: Nul ne pénètre ici sans notre permission ... [Isis P.]   Sam 3 Mar - 10:50

Nuit claire et lumineuse par les étoiles visibles dans le soleil. Demi-lune qui éteint en parti nos instincts lupins. Moins propice à la transformation, moins porté sur les combats et la violence bestiale. Du moins en apparence plus humain…. Une dizaine de jours et la Luna pleine dictera de nouveau nos réactions et notre instinct. Notre divinité, notre maitresse, qui cette nuit brille en demi-cercle au-dessus du lac, et s’y reflète. Assisse sur une pierre, une jambe repliée comme à mon habitude contre ma poitrine, tête renversée, j’observe l’astre nocturne dispensé sa lumière blanchâtre. La forêt alentours grouille de bruits nocturnes typiques : sifflement du vent, animaux qui détalent, crissement des branches et un certains silence entre chaque coup de brise qui semble inhumain. Rien d’effrayant. Plutôt quelque chose de paisible et reposant. Ici, dans cette forêt bordant Prague, nous sommes chez nous. Notre territoire de chasse, quand la nuit de pleines lunes apparaissent et qui nous empêche de tuer du pauvre Mortel. Notre paix est à ce prix. Si généralement nous nous retrouvons à l’Apocalypse Rhum, certains nuits c’est sur le territoire de la Meute que nous nous rassemblons. Bien sur, Prague en entier est notre chez-nous. Les Cabots y résidant avec notre permission. La Meute n’est guère petite, pas grande non plus. Je dirais plutôt moyenne et normale, avec ses loups et ses louveteaux et sa hiérarchie typique. Nous respectons la Lituanie. Nous voulons que les autres Lycanthropes la respectent sur nos terres. Ce sont nos Lois ancestrale qui réagissent notre race. Et c’est ce qui nous permet de survivre. Dans mon dos, Oksana s’appuie un peu plus contre moi. La douce Lycane ne bouge pas, restant toujours à proximité alors que Misha parle plus loin avec Andreï. La meute est au complet, sous forme humaine. Rassemblement étrange. Mais un des nôtres a croisé une Louve solitaire. Il a annoncé que l’inconnue voulait nous rencontrer pour obtenir le droit de séjour. J’ai accepté. J’ignore si je dirais oui ou non. Tout dépendra d’elle. Mais la Meute, cuiseuse et fonctionnant presque comme un seul être, est autour de moi. Il n’y a que le louveteau Oleg qui peste un peu, et essaye de s’occuper le temps que tout ça soit fini. L’adolescent a encore des difficultés avec la Lituanie, mais il progresse bien. Il vient s’installer aux pieds de la Lycane qui est collée à moi, et me lance un regard de chien battu. Léger sourire maternel en réponse, et je retourne à la contemplation du reflet de la Lune sur le lac brumeux.

Bruits de pas. Odeur familière et inconnues. Je tourne légèrement la tête vers le sentier qui débouche au lac. L’endroit est neutre. C’est notre territoire, mais pas le lieu typique où nous nous rassemblons. L’inconnue peut être une ennemie. Il était hors de question de lui livrer d’entrée de jeu les endroits où nous nous retrouvons. La sécurité de ma Meute, ma famille, passe avant le reste. J’étire la jambe que j’avais repliée contre ma poitrine et murmure en russe à mon amie que je vais me lever. Elle se recule légèrement, mais reste assisse. Misha approche ainsi qu’Andreï. Ils savent que si je deviens trop agressive, ils ne seront pas trop de deux pour me maitriser et éviter un bain de sang peut-être inutile. Pourtant je suis bien, de bonne humeur cette nuit comme on dit. Mais je sais aussi qu’’il faut peu de chose pour que je devienne une bête enragée. J’approche lentement du sentier et m’arrête à l’entrée. La Meute autour de moi bouge. Oksana et Oleg relégués derrière, en sécurité, avec deux autres Louves. Les autres m’encerclent discrètement, curieux de ce qui va se passer mais près à régir en cas d’attaque. Le premier a débouché est le Lycan appartenant à la Meute. Il me lance un sourire poli et avec un hochement de tête en guise de salut. Derrière lui apparait une jeune femme aussi blonde que moi, les yeux clairs qui s’arrêtent et nous observe. Je détaille lentement l’inconnue. Peau pâle, chevelure dorée, yeux clair, une slave comme la plupart d’entre nous. Je ne dis rien, alors que le Lycan l’ayant amené vient se placer çà ma gauche en retrait. À droite se trouve Oleg et Charice ainsi qu’Andrei, de l’autre côté Anastazie surveille elle aussi la nouvelle venue avec attention. Je sors de mon immobilisme face à elle.

Je ne fais qu’un signe de tête à la Louve nouvelle venue, l’engageant ainsi à se présenter et à nous expliquer ce qu’elle fait sur notre territoire, seule.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nul ne pénètre ici sans notre permission ... [Isis P.]   Dim 4 Mar - 16:00

Quand le lycan était venu la retrouver, elle n’était qu’une ombre au milieu des autres. Adossée contre un mur, la tête basse et les yeux clos, la jeune femme semblait presque assoupie. Il n’en était rien. Isis écoutait. Elle écoutait le frémissement du vent dans les branches d’un arbre, le bruit lointain des passants qui s’éternisaient dehors, le pas feutré de son guide qui venait la chercher. La louve ne pipa mot lorsque le jeune homme s’approcha d’elle. Relevant la tête, elle posa son regard bleu acier sur lui et le dévisagea longuement. Elle n’aimait pas particulièrement ce qui se préparait mais n’avait pas le choix. Comme il se retournait, elle lui emboita le pas silencieusement, ses yeux obstinément fixés sur son dos.

Progressivement la ville s’éloigna, laissant place à une nature de plus en plus sauvage. Bien que la présence de l’homme ne puisse être contestée, c’était probablement l’endroit le plus proche de Prague susceptible de lui rappeler le plus fidèlement son village natal. Et pourtant cela n’avait rien à voir. Chez elle, l’odeur de la mousse remplaçait l’odeur persistante de la ville et tout inspirait à la paix de l’âme et aux retrouvailles avec la déesse. Isis ne se sentait pas en sécurité. Ce n’était pas le fait du lycan qui l’accompagnait ou de la rencontre qui devait avoir lieu, mais plutôt la ville même. L’air autour de Prague était lourd et malsain. La louve connaissait comme tout le monde les rumeurs qui circulaient, cependant elle ne s’attendait pas à cela. Elle était née protégée de tout et n’était pas habituée à se sentir ainsi à découvert avec le sentiment d’être constamment observée. Malgré tout, elle était louve alpha, fille d’Ulfrick et tenait à être digne de se titre, ne serait ce que pour honorer la mémoire de sa famille.

Un éclat de lune attira soudain son attention et la jeune femme se rendit compte que le sentier qu’ils suivaient depuis un moment s’ouvrait sur les bords d’un lac. Toutes à ses pensées, elle n’avait pas vraiment réalisée que l’odeur de la meute qu’elle avait repérée depuis peu s’était fait plus présente et encore maintenant, Isis était plus attirée par l’étendue silencieuse et brillante de l’eau que par les lycans qui l’observait intrigués et méfiants. La tension dans la nuque de la louve s’estompa, comme si le poids qu’elle sentait peser sur ses épaules depuis son arrivée à Prague s’était soudain envolé. Isis ferma les yeux et inspira profondément, s’imprégnant de l’odeur du lieu. Il y avait quelque chose de familier ici, comme un souvenir enfoui dont elle ne parvenait pas à retrouver le fil. Mais pour la première fois depuis son arrivée, elle ne percevait aucune menace directe. Suivant son guide, elle le laissa ensuite rejoindre ses camarades et promena ses yeux aciers sur la petite communauté. Aucun ne paraissait ouvertement hostile et la curiosité semblait prendre le dessus sur bon nombre. Au centre, trônait une jeune femme blonde dont le regard et la posture ne faisait aucun doute sur son rang. L’Ulfrick était une femme. Cela surpris sans plus la jeune femme qui s’attacha surtout à la façon dont sa meute s’était rapprochée d’elle, prête à la défendre ou à l’arrêter ? Isis s’approcha, sûre d’elle mais sans agressivité et quand on l’invita à parler d’un simple signe de tête, la louve savait parfaitement ce qu’elle avait à faire. Elle releva fièrement le menton afficha une expression déterminée lorsque son regard accrocha celui de la chef de meute.


Mon nom est Isis Prochazkova. Je suis louve alpha, fille d’Ulfrick et aujourd’hui dernière… représentante de la meute dont je faisais partie. Ma famille…


C’était la première fois que la louve mettait des mots sur ce qui s’était passé et outre la haine dévorante pour le responsable du massacre, la colère sans nom qu’elle éprouvait face à sa propre impuissance et la solitude violente à laquelle elle avait été exposée la fit trembler de rage. Son regard s’obscurcit et sa mâchoire se contracta lorsqu’elle poursuivi d’une voix sourde et grave.


Ma famille a été exécutée. Une meute entière, hommes, femmes, jusqu’au tout dernier des louveteaux qui n’était pas en âge de prononcer une phrase complète. Voilà trois jours et trois nuits que je ère dans Prague à la recherche de l’odeur que j’ai pisté depuis le massacre.

Un éclat malsain et haineux passa dans les yeux de la jeune femme lorsqu’elle poursuivit.

Je réclame la vengeance par le sang et la mort et demande le droit de poursuivre mes investigations sur votre territoire. Pour l’honneur et le respect de nos lois ancestrales, au nom de la déesse et de la justice je réclame la tête du coupable et cela même s’il venait à faire partie des vôtres afin de laver la mémoire de ceux qui ont été souillée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice ~ Ange Gardien ~


PSEUDO : Nat'
MESSAGES : 788
AGE DU JOUEUR : 34
COPYRIGHT : Calli & Tumblr
AVATAR : Diane kruger

JOB : cheffe de la Mafia russe
APPARTENANCE : Ma meute
CAPACITES : Lycanthropie et Elodoth
MOOD : arriviste et instable

NIGHTSIDE
INVENTAIRE:
CARNET DE RELATION:
MessageSujet: Re: Nul ne pénètre ici sans notre permission ... [Isis P.]   Lun 19 Mar - 12:03

Je suis calme. La curiosité domine en moi, plus que tout autre chose. Rares sont les cabots, qui atterrissent à Prague et y restent. Beaucoup se contentent de traverser vite fait notre territoire en essayant de nous éviter. De plus, d’après le Lycan, le comportement de la Louve est étrange. Ce n’est pas une de passage, ni quelqu’un qui cherche une meute. Elle a semblé passablement étonnée, d’après son récit, quand il l’a abordée et lui a rappelé de venir se présenter. Je ne suis pas toute blanche, pas aussi angélique que mes fins traits et ma blondeur le laissent croire. Mais depuis que j’ai décidé d’avoir une Meute, j’ai toujours imposé la Lituanie. Nos lois ancestrales sont là pour nous unir et nous protéger. C’est un devoir de les respecter et de les appliquer. Et cela évite bien des discussions et disputes stupides et inutiles. Chaque cas important étant régi par une loi, on sait quoi faire. Le respect du territoire est sans doute la plus importante. Un Cabot qui s’installerait sans demander la permission, serait purement et simplement chasser voire tuer. Même si on leur laisse un délai raisonnable pour nous trouver et venir demander l’autorisation de séjour. La demoiselle me faisant face, de toute évidence, penser passer outre ou ne connaissait pas la Lituanie. L’un comme l’autre étant possible, et puisque je suis de bonne humeur, je me montre tolérante avec ce manquement. La meute s’est regroupée, reléguant derrière les plus faible, louveteaux et louves à protéger, et mettant ses guerriers devant. Technique habituelle face à un inconnu, même de notre race. Mais je sais aussi, qu’ils surveillent mes réactions, peut-être avec appréhension. Après tout si elle manifestait trop d’agressivité ou l’intention de prendre ma place, je serais capable de l’égorger sans préavis. Pourtant je suis de bonne humeur… Mais comme je bascule vite d’un extrême à l’autre. Je penche la tête sur la gauche et hume son odeur pour le mémoriser. Je l’observe un moment. C’est une jolie jeune femme, blonde et habillée de manière pratique. Pas trop grande et mince mais robuste, elle dégage un air de vengeance et de haine mal contenu. Pas dirigée contre nous, mais elle est en colère. Cela se sent et se lit sur ses traits de poupées. Elle semble aussi très fière et sure d’elle. Nouveau reniflement. Une Louve alpha de toute évidence. Son odeur et son comportement l’indique. Voilà qui ne va peut-être pas simplifier les choses. Les Alphas sont très fiers et aiment être respectés en général. Rarement ils acceptent de se plier à une autre autorité, même chez les Louves.

Lentement d’un signe de tête, je l’invite à parler. Son accent est tchèque, je pense. En tout cas, elle n’est pas russe. Déterminée et fière, tête haute, elle se présente. J’arque un sourcil quand elle butte en parlant de sa famille. Elle a donc une meute. Manquerait plus qu’ils débarquent tous ici … Je lui laisse le temps de finir, de se reprendre. La colère irradie de son corps, modifiant légèrement son odeur. Je sens et j’entends Andreï grogner de prévention à ma gauche. Je tourne la tête vers lui et tends la main, lui indiquant de s’apaiser légèrement. Mais il restera sur ses gardes quoiqu’il arrive. Finalement, d’une voix blanche elle poursuit son explication. Mes yeux reviennent sur elle et je sens une vague de compassion monter en moi et adoucir mes traits jusque là fermés et froids. Moi aussi j’ai perdu les miens, et j’ai réclamé vengenace. Sauf que j’ai exterminé directement la vermine humaine responsable du massacre des miens. Je comprends donc ses motivations et l’origine de sa colère. Andreï aussi, il ne grogne plus. Elle tremble de haine et de rage quand elle me réclame le droit de chasse et de vengenace, y compris s’il s’agit d’un membre de ma Meute ou d’un allié. Je réfléchis rapidement. Je suis sure qu’aucun des Lycan de ma famille n’est responsable de ce massacre. Nous ne quittons jamais Prague. Quant aux alliés, ni Aaron ni Ludovic ne s’amuserait à ce genre de choses. L’un évite ses semblables, l’autre n’a que peu d’intérêt pour les Lycanthropes et se contente de vivre sa vie tranquillement. Après un léger silence, je fais deux pas en sa direction et prends enfin la parole.


« Mon nom est Lana Invanova, et je suis l’Ulfrik de la meute. Je peux t’assurer que tu ne trouveras pas parmi les miens ton ennemi, ni parmi nos rares alliés. Néanmoins, je comprends mieux que personne ta souffrance et ton besoin de vengenace. Aussi, en accord et respect avec nos Lois… » Je commence avant de lancer un regard à Misha et Anastasie. Tous deux hochent de la tête, imités par les autres qui ont voix au chapitre. Je reporte mes yeux clairs sur Isis. « Nous t’accordons le droit de séjour et de poursuivre ton ennemi sur nos terres. Toutefois, nous exigeons que tu y respecte la Lituanie. »

Nouveau silence, je la fixe droit dans les yeux pour lui montrer que si je suis compatissante et compréhensive de sa douleur, je ne plaisante guère avec nos Lois. Lentement, je lui offre un léger sourire.

« Autre chose ? » Je demande par pure politesse, sachant qu’il est aussi de mon devoir de la protéger et de l’abriter si elle en fait la demande. Surtout face à une Louve venant de perdre sa meute …. Ce n’est pas un cabot habitué à vivre seul, mais une Louve qui n’a plus les siens. Aussi s’il faut l’aider à s’habituer à sa condition, histoire qu’elle ne nous face pas de conneries seule, nous le ferons

[HS: et voilà, mes excuses pour l'attente, mauvaise passe]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nul ne pénètre ici sans notre permission ... [Isis P.]   Mar 3 Avr - 20:10

[hj : me voilà de retour!]

Un bref silence fit suite à ses paroles et Isis, droite et fière, ne bougeait plus. Enfin, l’Ulfrick s’avança vers elle avant de prendre la parole. Elle paraissait sûr d’elle et n’émettait aucun doute quand à la fiabilité de sa meute et de leurs alliés. La louve comprenait parfaitement son assurance. Jamais son père n’avait douté d’un des siens, elle-même n’aurait jamais pu imaginer qu’un membre de la meute puisse trahir et conduire ainsi toute sa famille à la mort. En dehors d’une guerre ouverte entre deux meutes, qui auraient pu imaginer raisonnablement un tel massacre ? Mais de guerre, il n’y avait pas eu… Un sentiment de découragement et de solitude l’assaillit soudain. Elle était seule, sans point de départ, sans indice et maintenant, même si cette meute lui accordait le droit de passage, elle ne pouvait pas continuer d’errer sans but en attendant de tomber inespérément sur quelque chose !

Consciente soudain qu’on venait de lui poser une question, la louve immergea de ses pensées. Autre chose ? Isis ne savait pas bien quoi répondre. Elle pouvait demander l’asile, se soumettre à une chef de meute qu’elle ne connaissait pas et s’intégrer dans un groupe dont elle ignorait tout le fonctionnement. Mais elle pouvait également poursuivre sa route et trouver d’autres alliés. Cependant, la jeune femme ne se faisait pas beaucoup d’illusion. Dans sa campagne, elle n’avait jamais côtoyé d’autres personnes que des humains et des lycans. Elle ne savait rien des autres races et ignorait tout des relations qu’ils entretenaient avec les loups. Elle devait prendre une décision et vite. Autour d’elle, aucun des loups présents ne semblaient l’avoir en grippe et elle sentait même une sorte d’empathie depuis qu’elle avait évoqué son histoire, seulement, elle était une grande fille et avait appris à se débrouiller seule. Ne dépendre de personne avait toujours était sa maxime. Entre nécessité et orgueil, la louve avait du mal à faire son choix…

Se passant une main dans les cheveux, elle finit par lâcher à voix basse en posant ses yeux bleus sur la louve ulfrick.


« Je ne causerai de tors à aucun membre de cette meute puisque tu m’assure de son innocence. Je veux croire en l’unité de notre peuple et imaginer qu’un des nôtres et pu faire cela me révulse. Cependant, tu comprendras mon désarroi et le besoins que j’ai de trouver des réponses. J’ai étais élevé dans le respect et la connaissance des lois, ainsi que dans les croyances de nos pères, je ne commettrai pas d’écart de conduite et m’excuse d’avoir pénétré sur votre territoire sans autorisation. »

La jeune femme laissa ses paroles en suspend quelques instants avant de poursuivre d’une voix égale, son regard toujours rivé dans celui de Lana Invanova, fier mais résolu.


« Je ne sais rien de cette ville, ni de ses habitants. Je ne connais personnes et même si j’ai pris mes précautions… Je n’ai à présent nul part où aller…

Une demande sans en être une, une manière de rester la tête haute dans l’embarras. Isis savait que Lana répondrait favorablement à sa requête, ne serais ce que pour garder un œil sur elle. Cela ne la dérangeait pas pour le moment !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice ~ Ange Gardien ~


PSEUDO : Nat'
MESSAGES : 788
AGE DU JOUEUR : 34
COPYRIGHT : Calli & Tumblr
AVATAR : Diane kruger

JOB : cheffe de la Mafia russe
APPARTENANCE : Ma meute
CAPACITES : Lycanthropie et Elodoth
MOOD : arriviste et instable

NIGHTSIDE
INVENTAIRE:
CARNET DE RELATION:
MessageSujet: Re: Nul ne pénètre ici sans notre permission ... [Isis P.]   Ven 6 Avr - 20:20

[HS : contente de te revoir Miss ^^]

Je ne suis pas des plus sociable, selon certains. Je suis limite effrayante avec mon côté imprévisible. Pour autant, quand il s’agit de la Meute et de la Litanie, je sais faire preuve de droiture et de respect. C’est nos Lois qui nous protègent, aussi je les respecte à la lettre et les applique. Barrière rassurante pour mon esprit troublé. Je les applique et exige que sur notre territoire, elles soient respectées sous peine de chasser l’autre Lycan. Jusqu’à présent, même les Cabots s’y sont pliés sans rechigner. De toute manière, ils n’ont guère le choix. Et du peu que j’ai pu en voir, la demoiselle solitaire nous faisant face la connait et la suit aussi. Du moins, le Lycan qui l’a déniché n’a au aucun mal à lui rappeler qu’elle devait nous demander son droit de séjour. Il en a une bonne impression. Et pour le moment, moi aussi. Courageuse, elle fait face à la meute et expose son histoire. Une vague de sympathie m’étreint le cœur, fait rare. Moi aussi j’ai perdu tous les miens. Je comprends sa douleur et ce besoin de vengeance qui lui tient à cœur. Amis je ne peux pas non plus la laisser démonter Prague au nom de la justice. De plus, si elle se fait trop remarqué nous aurons des ennuies. Néanmoins, je n’ai en ce moment précis aucune raison de lui refuser le droit de séjour sur notre territoire, ni de la chasser. Toutefois, il faudra qu’elle se plie à nos lois et à la Litanie. Après un moment de réflexion, je lance un regard à Anastasie et Andreï, ils hochent positivement de la tête. Charice aussi semble partante, sa gentillesse naturelle parlant. J’avance donc vers Isis lentement, la fixant droit dans les yeux, mesurant son courage et sa détermination. De toute évidence, un pure Lycanthrope et surement une Alpha, fille d’Ulfrick. Sa fierté la trahie. J’annonce que j’ai une foi inébranlable en ma Meute et les alliés. En même temps aucun n’a une raison de quitter Prague, ni d’aller éliminer une Meute sur son propre territoire. Nos terres sont assez vastes pour nous tous.

Après avoir marqué mon accord à son séjour, je la questionne sur ce qu’elle désire d’autre. Sa présence ne m’ennuie pas du tout. Elle ne répond pas de suite, ce qui me laisse le temps de l’analyser un peu plus. Je ne désire nullement l’abandonner dans une ville inconnue. J’ai cru comprendre qu’elle était un peu perdue à Prague. Mais si elle veut intégrer la Meute, cela devra se faire en douceur. Pour le moment, il suffit de lui trouver où dormir et de l’aider au mieux à se familiariser avec l’endroit. Le silence s’éternise, et je reste muette et immobile attendant une réaction. Une certaine nervosité transpire d’elle. Elle hésite. Elle relève les yeux sur moi et prend la parole d’une voix assurée.


« T’est-il venu à l’esprit que d’autres que des Lycanthropes peuvent avoir commis ce massacre ? Nous avons bon nombre d’ennemis, en dehors des Vampires, capables de ce genre d’acte… Pour être entrée sur nos terres, ne t’inquiète pas avec cela. Tu es venue te présenter, pour le miens et moi tu as respecté la Litanie. » Je réponds avec un sourire plus doux et amical.

Curieux, Oleg s’approche dans mon dos de l’inconnue, suivie de près par Oksana qui le retient par les épaules. Il hume l’air, surpris de croiser une Lycane seule. Il faut dire que le louveteau n’a pas encore vraiment l’habitude des autres en dehors de la Meute. Je souris amusée de sa curiosité, prouvant que les autres ne se méfient pas. D’ailleurs ils se sont détendus et d’autres approchent. Notamment Misha qui vient plus près de moi, frôlant ma main. Andreï rejoint sa moitié, détendu, mains dans les poches. Je lui lance un rapide coup d’œil avant de revenir sur la demoiselle, qui reprend la parole. Fière, elle demande indirectement.


« Je vois… Tu n’es pas notre ennemie, tu es même bienvenue. Nous pouvons t’aider à connaitre cette ville, te loger et même si tu veux te trouver un emploie. Et si jamais, nous pouvons aussi te dire quelle race il vaut mieux éviter et où tu peux chasser les nuits de pleine lune, sauf si tu désires le faire avec nous… »Je propose en la fixant à nouveau droit dans les yeux. J’attends sa réaction. Je ne peux guère faire plus pour elle, sauf si elle intègre la meute. Là, elle aura notre protection et tout ce dont elle aura besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nul ne pénètre ici sans notre permission ... [Isis P.]   Sam 21 Avr - 20:01

Lentement, les muscles de la jeune femme se relâchèrent et son visage prit une expression plus sereine. Elle se savait en sécurité pour un moment et reconnaissait bien être redevable à la meute. Cependant, elle ne pouvait et ne voulait pas en demander plus. Si elle acceptait de faire partie des leurs, la jeune femme savait que de nouveaux liens se créeraient et elle ne se sentait pas prête de risquer de tout perdre à nouveau. Le mystère qui l’entourait était bien assez pesant et Isis préférait régler seule son problème. Si la meute de Lana Invanova n’avait effectivement rien à voir avec toute celle sale histoire, elle ne voulait pas les mêler à ce qui ne les regardait pas et surtout pas à quelque chose qui aurait pu les mettre en danger.

Les paroles de l’Ulfrick tournaient dans sa tête comme une lente mélopée. Bien sûr qu’elle avait songé à la possibilité d’autre race. Mais tout cela n’avait pas vraiment de sens. Tout ce qui s’était passé n’avait aucun sens. A ce qu’elle sache, la meute de son père n’avait aucun ennemi connu, ni aucune tension avec quelques peuples que ce fut ! Avait-on puni quelqu’un de la meute en particulier ? Est-ce que c’était elle qu’on avait voulu piéger ? Tout n’était-il pas le simple fait d’un malencontreux hasard de circonstances ? Toutes ces pensées la rendaient nauséeuse. Elle ne savait pas par où commencer et chaque heure passée semblait l’éloigner encore plus du bon chemin à suivre.

Tentant de se reprendre, elle sera les poings et laissa son regard errer sur ce qui l’entourait. La meute s’était rapprochée d’elle, comme intriguée par ce qu’elle représentait. Il y avait des jeunes, des moins jeunes, des hommes et des femmes qui avaient acquiescé en silence lorsqu’elle avait raconté son histoire. Elle ressentait leur compassion et s’en sentait quelques peu réconforté. Isis n’était peut-être pas chez elle, mais si elle se comportait bien et se montrait digne d’eux, peut-être un jour ferait-elle partie de leur famille.

- Nous n’avions aucun n’ennemi connu, aucun conflits avec qui que se soit. J’ai envisagé toutes les possibilités mais là… je ne sais plus. Ni quoi faire, ni quoi penser des gens et des évènements. Je veux trouver les réponses, mais je ne veux pas vous poser de problèmes et encore moins vous mettre en danger.

La jeune femme inspira profondément avant de poursuivre.

- Je te remercie pour ta sollicitude. S’il est vrai qu’un toit et un guide me serait vraiment utile dans cette ville, pour le reste je serais m’arranger seule. Ne t’en sent pas offensé, mais j’ai toujours vécu ainsi.


Isis esquissa un petit sourire. Elle qui avait vécu en meute depuis toujours, ne pouvait pas pour autant renié ce coté solitaire. La jeune femme appréciait de passer du temps seule avec elle-même, d’autant plus lorsqu’il fallait chasser. C’était un moment qu’elle ne souhaitait pas partager, un moment rien que pour elle. Se sentant un peu mal à l’aise après tout cela, la jeune femme ne savait plus quoi dire. L’essentiel avait été exprimé et toutes les clés étaient désormais entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice ~ Ange Gardien ~


PSEUDO : Nat'
MESSAGES : 788
AGE DU JOUEUR : 34
COPYRIGHT : Calli & Tumblr
AVATAR : Diane kruger

JOB : cheffe de la Mafia russe
APPARTENANCE : Ma meute
CAPACITES : Lycanthropie et Elodoth
MOOD : arriviste et instable

NIGHTSIDE
INVENTAIRE:
CARNET DE RELATION:
MessageSujet: Re: Nul ne pénètre ici sans notre permission ... [Isis P.]   Lun 7 Mai - 11:42

Aucun lien de sang réel ne lie notre Meute. J’ai certes mis au tapis la plupart de ses représentants, mais certains comme les quelques Lycanthropes de Prague ont d’eux mêmes choisi de se mettre sous notre protection d’intégrer notre famille. Ce qui nous lie comparé aux autres c’est une volonté de vivre ensemble et d’avoir une nouvelle famille. Je crois que tout le monde ici peut comprendre ce que vit la jeune Lycane, qui nous fait face et demande la permission de rester sur notre territoire. Elle finit par se détendre et semble comprendre que la Meute ne lui veut aucun mal. En fait, je ressens surtout de la curiosité et de l’empathie venant des miens. Et puis, de manière personnelle, je compatis pour avoir vécu quelque chose de similaire même si j’ai la chance d’avoir oublié. Enfin ce n’est pas une chance de ne plus avoir de passé et d’avoir une personnalité instable.

Je sous-entends avec délicatesse, ou du moins autant que je peux en mettre parce que la diplomatie et moi ça fait quatre, que le massacre aurait pu être gratuit. Après tout, notre race ne manque pas vraiment d’ennemis possible. Antre les Vampires capables du pire par sadisme, les représentants de l’Eglise, qui voient en nous l’œuvre du Diable, les chasseurs qui n’ont pas toujours le discernement et peuvent commettre un massacre sous peine d’éliminer des créatures même si elles n’ont rien fait…. Il reste encore les Sorciers, pas toujours respectables ni correctes surtout quand ils versent dans la magie noire et enfin les Démons, ces êtres nés du chaos, qui tente pour le plaisir… Mais j’ignore les circonstances de l’élimination de sa meute, ni d’ailleurs si elle a conscience du danger, que représente le monde, surtout pour un cabot n’ayant jamais vécu en dehors d’une famille hiérarchisée et organisée. Mais je ne compte pas la forcer à intégrer la Meute, je en fais que proposer comme il se doit notre protection et aide. Et la belle blonde réfléchit un long moment. Son regard erre sur l’ensemble des Lycanthropes présents.


«Tu sais certaines races n’ont besoin que de savoir que nous sommes Lycanthropes pour nous éliminer au nom d’un Dieu ou parce que toutes créatures est vil et à abattre, ou par jeu et sadisme. Il existe sur terre des êtres qui nous traquent et nous éliminent juste pour ce que nous sommes, peu importe qu’on est ou non commis un crime. Penses-y et méfies-toi de ceux qui t’approcheront, surtout dans cette ville… » Je réplique avec un air neutre. Je suis bien placée pour savoir qu’il suffit parfois d’exister pour être bon à tuer.

Notre force en général est notre meute. Tuer un Lycan appartenant à un clan, c’est se mettre à dos les siens et nous sommes dans ces cas-là enragés et prêts à tout pour venger les nôtres morts. Mais elle me semble bien naïve et peu expérimentée, cette douce louve qui réclame vengeance. C’est aussi une faiblesse dans certaines meutes, à force de vivre entre eux et de trop protéger les leurs, face aux attaques extérieures ils se sentent perdus. Même si ce système est enviable, il ne marche que pour peu qu’on n’ait aucun ennemi bien sur. Il n’y a pas de modèle type. Chaque meute, même si elle est soumise aux mêmes lois, fonctionne différemment selon sa région, ses opinions et le vécu de ses membres.


« Tu peux loger à la ferme avec nous le temps que l’on te trouve un logement en ville. Et tu te choisiras un guide en fonction de tes affinités dans la meute…. » Je réponds avec un sourire amical et sincère.

[HS : On peut clôturer si tu ne trouves rien à ajouter ^^]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nul ne pénètre ici sans notre permission ... [Isis P.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nul ne pénètre ici sans notre permission ... [Isis P.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In the Nightside Eclipse :: HORS JEU :: Requiem :: RPs terminés-