[table][tr][td width=500px]
[center]RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réunion d'une Mére et de sa Fille [PV Suzanne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
If you like the evil you're a friend of mine


PSEUDO : Mojo
MESSAGES : 27
COPYRIGHT : Battery fox
AVATAR : Zhang Ziyi

JUKEBOX : The Killers - Joyride
JOB : Mannequin (Et garde du corps pour ma Sire)
APPARTENANCE : Lignée d'Augustin l'Ancien
CAPACITES : Présence & Thamaturgie Niv. 2
MOOD : Froide

MessageSujet: Réunion d'une Mére et de sa Fille [PV Suzanne]   Sam 29 Sep - 20:45

Assise déjà depuis quelques minutes sur le canapé du salon, la vampire se leva brutalement avant de se diriger vers la porte.Voila fait à peine une demi heure qu'elle vient de se lever. Vêtue d'une veste bleue foncé, d'un pantalon en tissu serré, assez pour être pratique, mais seulement pour qu'il n'entrave pas les gestes précis qu'aurait à faire la vampire. Un oiseau en cage, voilà comment elle se sentait en ce moment. Juste une résurgence de la nuit passé dans le château de la Camarilla, du moins une des demeures des plus hauts placés, à faire son rapport comme le ferait un militaire. Oh non pas que le château était une prison dorée, au contraire, chacun des habitants étaient libre d'aller et venir. C'est juste que cette soirée là, elle sentait ses obligations la presser et cela faisait à peine un quart-d'heure que le soleil venait de se coucher elle était donc pleinement à l'origine de son état... d'anxiété ? Difficile à dire, et puis comme à son habitude, il fallait force réflexion et sans doute quelques siècles passer avec la jeune femme pour arriver à décoder une expression d'inquiétude sur ce fin visage pâle.

Une montagne d'obligation, doublées des événements des derniers jours n'étaient pas pour la ravir. Et elle n'avait pas eut pleinement l'occasion de converser avec sa Sire, c'est pour cela qu'elle comptait sauter sur l'occasion cette même soirée, juste avant de se rendre au Victorian's Creation. Et irait sans doute se restaurer par la suite.

Elle se laissa retomber sur un fauteuil, en laissant échapper un petit soupir. Sa main glisse sur la garde de l'épée posé Cela faisait plus de trois siècles qu'elle courait sur cette terre aux cotés de sa Sire, et son affection pour celle qui l'avait transformé n'avait jamais été aussi fort. Sa Mère, qui avait accepter qu'elle se tienne à ses cotés. Elle laissa échapper un léger rire, et qu'avait-t-il pensé ? Cet homme lui faire abandonner son honneur, sa Famille et en échange de quoi ? D'or, de pouvoir ? Quelle importance, et quelles préoccupations si... humaine pour ceux qui se disait si légèrement les Maîtres en ce monde. La vision d'eux mêmes que certains de ses semblables avaient été assez agaçante par moment, certains se croyaient invincible, comme les Nouveaux nés non initiés voyaient leur nouvelle condition et encore ceux ci étaient beaucoup plus prudent que leurs ainés, pour certains.

Traître à la Camarilla et aux Augustins. Cette idée l'avait fait sourire, autant de chance d'arrivée que d'un jour remarcher en pleine journée. Mais, si cela l'avait en partie amusé, et que ceci s'était bien "terminé" en fin de compte, elle tenait absolument à s'entretenir avec sa Sire. Plus pour se rassurer qu'autre chose. En se rendant à cet entretien, elle n'avait fait que répondre à la convocation d'un membre, certes corrompu, de la Camarilla, et rien n'aurait pu l'augurer avant qu'elle ne s'y rendre. La miroir lui renvoya l'image qu'elle avait pu contempler des années, et des années auparavant. L'avantage, ou le désavantage, de ne pas subir les assauts du temps. Il lui semblait n'avoir quitter le Japon qu'hier, comme si sa Transformation était encore si proche dans son souvenir.

Parfois, elle se demandait ce qui se serait passé si ses pas n'avaient jamais croisé ceux de Taranis. Se serait-t-elle marié ? Fondé une famille ? Vieillie ? Surement ses questions l'ont une fois hanté, une nuit pendant son voyage en Inde, à peine quelques années après sa transformation. Aujourd'hui, la seule pensée d'une pareil vie lui arracheraient une grimace, peut être ne préférait-t-elle pas y penser ou bien cela lui semblait aussi ridicule qu'autre chose. A quoi bon se rassener un passé qui n'avait pas eut lieu d'être, après tout les choses étaient arrivé pour une bonne raison, non ? Elle tira rêveusement une de ses mèches de cheveux. Cinquante ans, cinquante longues années qu'elle résidait à Prague, et un temps qui aurait pu lui paraitre si long pourtant du temps de son existence d'humaine, était passé comme de si nombreuses fois en un clin d’œil. Parfois se dit-elle avoir mériter cette transformation. L'attention de la jeune femme attiré par cette audace qui la caractérisaient et la caractérise toujours.

Naoko se leva brutalement, et tourna dans le salon, admirant les dorures, les tableaux, la décoration mêlant ancien et nouveau, ses doigts glissèrent sur la surface lisse et brillante d'une petite commode. Lissant la veste qu'elle portait, elle se tint droite, à quelques mètres de la double porte du salon, fermement décidée à attendre. Des pas retentissent, elle baisse légèrement la tête. Qui soit le nouveau venue, sa Sire ou autre personne de la lignée, elle souhaitait être la plus aimable possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Réunion d'une Mére et de sa Fille [PV Suzanne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In the Nightside Eclipse :: ALENTOUR DE PRAGUE :: Předměstí :: Montagne Blanche :: Manoir de Suzanne & Ludovic de Vaujours-